03/10/2016

Neufchâteau-Compostelle-Neufchâteau

SAMSUNGImages 3411.jpg

Christian Kellen s'est décidé à partir pour Compostelle en 2010 car cette année-là, il ne trouvait plus de pierre de schiste pour poursuivre ses travaux de reconstruction entamés en 2000, place du château. Pendant les 10 années du chantier, il a eu le temps de méditer sur ce qu'il entendait de la part des visiteurs intrigués sur le sens de cette passion pour le patrimoine. La comparaison avec les pèlerins de Compostelle est venue dans les conversations. D'autres visiteurs s'interrogeaient sur la quantité de pierres maçonnées depuis 10 ans... 

Cela a fait tilt dans la tête du "châtelain". Et si chaque pierre était un pas, ce serait pour aller jusqu'où ?

Privé de schiste en 2010, il est parti à pied de la tour de la place du château jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port. En 2011, en Espagne, il a suivi le camino Frances jusqu'à Compostelle puis au cap Fisterra (fin de la terre, au Moyen Age).

Le pélerin chestrolais est allé jusqu'au bout de sa démarche en revenant à pied à Neufchâteau, par étapes en 2014, 2015, 2016. Il vient de terminer sa dernière étape au départ de Châteauroux par le voie de Vézelay et de là, il est revenu à son point de départ, Place du château, via Clermont, Saint-Dizier, Rethel, Orval. En tout, 4.636 km de marche à pied dans le "champ des étoiles" (Compo stellae).

Commentaires

Bravo à toi. J'ai 62 ans. J'ai fait le camino francès 2 fois et là, je prépare quelque chose de plus long. Tu m'as tout simplement inspiré. Encore une fois, mille bravos!

Écrit par : Normand Gagné | 05/10/2016

Les commentaires sont fermés.