02/02/2016

Ecole fondamentale libre St Joseph

jos2.jpg

Ecole Fondamentale Libre Saint-Joseph

Rue du Lieutenant Lozet 12

6840 Neufchâteau

c/o Remacle Jean-Philippe, directeur

061/27 73 85

saintjoseph_neufchateau@yahoo.fr

Première grande soirée

« Films d’animation »

Vendredi 05 février 2016 à 19h00

à l'Institut Saint-Joseph

Grand'Rue 16

6800 Libramont

Remarque très importante

Cette première grande soirée de "films d'animation" organisée par l'Institut Saint-Joseph de Neufchâteau se déroulera (pour des raisons pratiques - notamment du fait que plus de 300 spectateurs se sont déjà inscrits à l'heure actuelle -) dans les locaux de son homologue, "Institut Saint-Joseph" de Libramont !!!

Programme :

  • Projection des films réalisés par les 90 enfants de 5° et 6° années (une trentaine de films à visionner)
  • Repas / dégustation de vins
  • Tombola
  • Exposition photos : le projet pas à pas

L’école : l'Institut Saint-Joseph de Neufchâteau

Cette soirée « Films d’animation » s’inscrit dans le cadre d’une dynamique propre à l’Institut Saint-Joseph qui a fait le choix depuis maintenant près de 10 années de mettre les nouvelles technologies au service des apprentissages.

En effet, outre un tout nouveau local informatique (16 postes), chaque classe est reliée à un réseau interne avec accès à internet et à un service d’impression. L’école possède également 12 tableaux interactifs (TBI) soit un dans chacune des classes du primaire et 26 tablettes ! Tous ces outils sont gérés par une équipe motivée avec certains enseignants en formations régulières sur l’utilisation des nouvelles technologies. Les élèves eux, sont initiés à l’informatique dès la 4° année (avec une période de cours par semaine)

Le projet :

Ce projet qui s'étale sur plus de trois mois (à raison d’une heure semaine, ainsi que certains temps de midi) a commencé par la recherche d’un scénario (les élèves étaient entièrement libres quant au choix du scénario). Celui-ci élaboré, les enfants ont entamé la réalisation des décors, des objets, des personnages… Cette partie du projet représente près d’un tiers de la durée du projet. Ensuite, chaque groupe a passé plusieurs périodes de 50’ pour les prises de vues avec le logiciel IstopMotion installé sur les tablettes de l’école. La dernière phase du projet a été l’importation des prises de vues dans le logiciel Imovie via une DropBox et le montage proprement dit (vues à supprimer, titres, générique, enregistrement des voix…)

Compétences :

  • travail en équipe (indispensable pour un tel projet)
  • travail en expression écrite (préparation du scénario, des dialogues et planning du projet avec échéances) + réalisation d’une affiche + réalisation d’un programme avec un logiciel de type « traitement de textes ».
  • découverte et utilisation du programme IstopMotion sur tablettes qui permet de prendre des vues
  • utilisation du programme Imovie pour le montage
  • travail d’expression orale pour la narration
  • travail d’expression artistique pour les décors et les personnages (pâte à modeler, carton…)

L'activité : le projet pas à pas

  • formation des groupes
  • réflexion sur le scénario (notes sur Word)
  • réalisation des décors
  • prises de vues
  • montage en classe (importation des prises de vues)
  • préparer les titres et le générique
  • préparer les textes pour l’expression orale (pour certains films)
  • enregistrement des voix (pour certains films)
  • choix d’une musique de fond (libre de droits)
  • finalisation du montage
  • réalisation des affiches pour la soirée parents
  • réalisation du programme
  • projection des films réalisés aux parents et connaissances (au 20/01 : plus de 300 personnes inscrites)

Les atouts d'un tel projet :

Pour raconter des histoires, expérimenter un moyen d’expression, rendre visible un phénomène, l’animation (ou réalisation d’un film image par image) est une pratique de classe motivante.

À l’origine du cinéma, omniprésente dans l’environnement des enfants et des adolescents, mais aussi mode d’expression artistique singulier, elle se renouvelle avec les TIC (technologies de l’information et de la communication) en devenant très abordable en milieu scolaire.

Par ailleurs, elle offre des situations pédagogiques actives et des occasions d’interaction entre des disciplines variées, aussi bien à l’école primaire qu’au secondaire.

Pourquoi pratiquer l'animation en classe ?

Les réponses sont multiples :

• C'est une activité proche de la culture des élèves. Le média a une image positive auprès d'eux, prémices d'engagements actifs et d'apprentissages. Par contagion, c'est l'univers entier du cinéma qui s'ouvre à l'exploration.

• On peut mélanger allègrement des pratiques comme la peinture, la vidéo et les technologies de l'information au lieu de les opposer comme le sens commun a tendance à le faire.

• Il est tout à fait possible d'aborder la création par l'expérimentation plastique : préparer par l'écriture et le storyboard une réalisation n'est qu'un parti pris. On peut très bien choisir au contraire de démarrer directement sous l'objectif de la caméra avec un matériau malléable en se laissant guider par ses sensations et son imagination.

• Même s'il s'élabore dans l'action, un projet est nécessaire. La démarche se ressent et se pense dans l'interaction avec la production en cours.

• Il est aussi possible d'aborder la création par la narration. Dans ce cas, la production (synopsis, scénario, scénarimage) d'écrit sera valorisée. Dès lors, le travail de préparation et avec lui, l'articulation détaillée projet/réalisation, seront aussi favorisés.

• Rien n'interdit par ailleurs d'aborder la création par le travail du son ou de la musique, ou d'associer l'animation à une installation. Comme dans le monde diversifié du cinéma d'animation, les frontières entre cinéma, cinéma expérimental et arts plastiques sont parfois floues.

• L'animateur pouvant maîtriser entièrement sa mise en scène, l'approche des relations narration/image, du code cinématographique est facilité. Par exemple, les contraintes du tournage pèsent moins sur les mouvements de caméra, les cadrages ou les éclairages que sur les techniques d'animation des acteurs.

• Le travail de groupe étant indispensable, sa nécessité est automatiquement justifiée. Le partage des tâches en est facilité.

• L'animation est une activité nécessitant observation, coordination et concentration. Cela implique le respect des autres et maîtrise de soi.

• Les résultats du travail sont consultables et modifiables immédiatement. La fausse piste et les erreurs sont repérables et réparables immédiatement.

• Les résultats étant partageables aisément sur tous les supports pouvant diffuser de la vidéo, il est aisé de partager les résultats de l'activité et de créer un intérêt autour.

• Enfin, même si la question est un peu hors-sujet ici, les coûts sont relativement modestes, même si on utilise des outils numériques. Beaucoup de classes peuvent en profiter même avec un budget modeste.

En pratique pour les journalistes…

- L’Ecole fondamentale « Saint-Joseph » de Libramont se situe Grand'rue 16 à 6800 Libramont

- La salle de projection se situe dans le bâtiment à l'extrême gauche du site.

- Les journalistes souhaitant effectuer un reportage sont invités dès 19h00; la projection des films étant programmée vers 19h15.

- Une copie du dossier photos relatant le projet sera à leur disposition

- Idéalement, merci aux journalistes de confirmer leur présence à Olivier MAISSIN (responsable informatique) au 0495/ 23 41 62 ou par mail à l’adresse isjomaissin@me.com

- En annexe : photos d'activités informatiques réalisées par les élèves de l'Institut Saint-Joseph de Neufchâteau (travail avec des tablettes, réalisation des films d'animation). A noter que ces photos peuvent être publiées (autorisation parentale accordée).

Les commentaires sont fermés.